Cinema Planet

Discussions sur le cinéma, critiques, débats, news, interviews, ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La cause animale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: La cause animale.    Sam 28 Aoû - 0:46

Bon, je sais pas si ce topic a sa place sur ce forum, mais je voulais quand même essayer de vous sensibiliser sur la cause animale, j'espère bien faire en vous apportant peut être des informations qui vous étaient inconnues. ^^


Pour commencer, j'aimerais vous causer du spécisme et de la mentaphobie, qui sont en partie les premières excuses de maltraitance sur les animaux non-humains (vous comprendrez pourquoi cette appellation)

D'abord la mentaphobie.
C'est l'attitude de dénégation de l'existence d'une pensée animale. Demandez à quiconque ce qui sépare les humains des animaux, il ne vous répondra pas "la sensibilité", mais "les animaux n'ont pas de conscience". "Bête comme cochon", "cervelle de moineau", "âne bâté", notre langue reflète ce mépris envers l'animal, jugé dépourvu de facultés mentales et soumis à "l'instinct".
Ces préjugés sont partie intégrante d'une stratégie d'exclusion qui vise à stigmatiser les animaux pour justifier leur exploitation et se donner le droit de les tuer. Ils reposent sur l'ignorance concernant les avancées scientifiques en matière de cognition animale, que les pouvoirs publics ne répercutent pas, dans un pays toujours fortement marqué par la thèse de l'animal machine de Descartes.

Ensuite, le spécisme lui, est la discrimination fondée sur le critère de l'espèce, de même que le racisme se fonde sur la "race" et le sexisme sur le sexe. C'est une idéologie d'oppression de celui qu'on estime inférieur.
Cette idéologie, particulièrement développée dans le monde occidental, considère qu'il est légitime de discriminer les animaux au motif que ceux-ci ne sont pas doués de raison. Mais d'une part c'est faux1, d'autre part même si c'était vrai, certains humains (enfants en bas age, handicapés mentaux) ne sont pas doués de raison, et pourtant on ne les envoie pas à l'abattoir ! C'est toujours aux animaux qu'on impose des mauvais traitements, finalement pour la seule raison qu'ils n'appartiennent pas à notre espèce.
La discrimination est donc purement arbitraire.

Pour autant, et contrairement à ce qui est régulièrement dit par les persécuteurs d'animaux, les partisans des droits des animaux ne prônent pas l'asservissement des humains ! Mais qu'on traite de manière égale les humains et les animaux, c'est-à-dire que les seconds puissent bénéficier d'une protection légale comparable aux premiers. Mais les partisans d'une vision réactionnaire et prédatrice de l'humanisme, qui ne voient la dignité de l'humain que si elle s'accompagne du mépris de l'animal, ne veulent pas qu'on respecte les uns comme les autres. Bien que la lutte pour les droits des animaux et contre le spécisme ne repose pas sur les bons sentiments mais sur l'idée de justice, laissons-les méditer sur cette maxime de Lamartine : "On n'a pas deux cœurs, un pour les humains et un autre pour les animaux ; on en a un, ou pas du tout".

Quelques lien sur le sujet : http://www.droitsdesanimaux.net/index.php | http://www.cahiers-antispecistes.org/ | http://antispeciste.org/

De fait, un antispéciste sera généralement végétarien, végétalien ou vegan...bref il évitera de se nourrir de cadavre d'êtres pour qui il a un respect particulier. Pour ma pars, lorsque je vois un bout de viande, ça me dégoûte, au point de me dire que si ce morceau de steak était de la viande humaine, mon dégoût n'en serait ni moindre, ni plus fort, il serait tout bonnement le même.
Aussi, j'aimerais aborder le sujet du végétarisme, très souvent dénigré par notre socièté de consommation, considéré comme dangereux pour la santé et inadapté à l'Homme....Une mise au point s'impose, je vais tenter d'abattre quelques préjugés :

Manger végétarien peut apporter des carences alimentaires : (FAUX/VRAI)
Oui, ça peut arriver....Au même titre que pour un régime omnivore ! Tout simplement parce que les carences proviennent de repas mal équilibré et peu variés. Ainsi, le risque de carences n'épargne personne.

Être végétarien ne changera rien a la condition animale : (FAUX)

Plus la demande en viande est grandissante (et c'est le cas vu que notre socièté est à tendance ominivore-carnivore), plus les abattoirs doivent produire en quantité et vite, de fait ils n'ont pas le temps de se soucier de la façon d'abattre vu qu'ils ont des chiffres à faire.
Mais SI la demande en viande diminuait, les éleveurs et abattoir se rendraient compte (pas tout de suite certes) qu'il leur faudra aussi diminuer leurs offres car l'industrie alimentaire fonctionne à l'offre et à la demande, n'allant pas créer un surplus qui ne se vendra pas, car perte de gains.
Ainsi, pour changer les méthodes d'abattage, voire tenter de supprimer ce massacre, il faudrait au moins réduire votre consommation de viande, puis pourquoi pas, tenter l'expérience végé.

Être végétarien est dangereux pour la santé : (FAUX)

Un régime végétarien, voire ovo-lacto végétarien (consommation d'oeuf et de lait) est même recommandé par certains nutritionnistes. Aujourd'hui notre socièté est de plus en plus en surpoids, ou atteinte de maladies cardio-vasculaire, de diabète...etc ces maladies sont en partie dû à une très mauvaise alimentation et à une sur-consommation de nourriture carné.
De plus, le quasi totalité de la viande que vous achetez en grande surface est dépourvue de réel apports alimentaire, la croissance des animaux étant accéléré à l'aide de produits, traité continuellement avec des antibiotiques, ou une viande tout simplement empoisonnée par la réaction biochimique dus au stress, car l'animal est CONSCIENT qu'il va être abattu.

Être végétarien est aussi un geste écologique (VRAI)
En réduisant la demande en viande (car une socièté entièrement végétarienne est impossible, on va pas se leurrer), on contribue à réduire (1) le massacre, (2) la pollution (transport des animaux...) (3) la déforestation.

Bref, plus d'info par ici : http://www.vegetarisme.fr/ | http://www.vegetarisme.info/

Pour finir (et parce que j'ai peur de plus avoir de place sur ce post clown ), je vais aborder le sujet de la défense des animaux et de ces gens qui œuvrent pour leurs libertés. j'ai choisi parmis les quelques mouvement de défenses des animaux un de ceux qui à fait parler de lui sur TF1 (clown) et depuis quelques temps considéré comme un groupe d'eco-terroristes (pour des gens qui sauvent des animaux sans tuer personne, c'est quand même grave!)....le Animal Liberation Front (ALF) ou Front de Libération des Animaux (FLA).


http://alf-france.over-blog.org/ a écrit:
Le front de libération des animaux (ALF) mène des actions directes à l'encontre de tout abus d'animaux, sous forme de libérations d'animaux et en causant des dégâts financiers aux entreprises qui les exploitent, habituellement par le biais de destructions de biens et de propriété.

Le but de l'ALF à court terme est de sauver le plus d'animaux possible et d'interrompre directement la pratique d'abus en tout genre sur les animaux. Leur but à long terme est d'abolir la souffrance des animaux en obligeant les entreprises qui les torturent à mettre la clé sous la porte.

C'est une campagne non-violente, les activistes prenant toutes les précautions nécessaires pour ne pas blesser d'animaux (humains ou non-humains).

Parce que les actions de l'ALF peuvent être hors la loi, les activistes travaillent de façon anonyme, que ce soit en petits groupes ou individuellement, et n'ont pas d'organisation centralisée ou de coordination entre leurs actions.

Le front de libération des animaux consiste en de petits groupes anonymes de personnes partout dans le monde, qui effectuent des actions directes en accord avec les règles de conduite de l'ALF (énoncées ci-dessous). Tout groupe de personnes végétariennes ou vegans qui effectue des actions en accord avec les règles de conduite établies par l'ALF a le droit de se revendiquer comme partie intégrante de l'ALF.

Les règles de conduite de l'ALF sont :

1. DEVOIR libérer les animaux de tout les lieux où ils sont victimes d'abus, c'est à dire laboratoires, ferme pour animaux destinés à la fourrure ou à l'alimentation etc., et les placer dans de bons foyers ou ils pourront vivre de façon naturelle, loin de la souffrance.

2. DEVOIR infliger des dommages financiers à ceux qui profitent de la misère et de l'exploitation des animaux.

3. DEVOIR révéler l'horreur et les atrocités commises envers les animaux derrière des portes fermées, via des actions directes non-violentes et des libérations d'animaux.

4. DEVOIR prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas blesser d'animaux, humains ou non-humains.

5. DEVOIR analyser les conséquences de toutes les actions proposées, et ne jamais faire de généralisations lorsqu'une information spécifique est disponible.

Une des actions les plus connue du groupe fut sans doute la libération du bébé singe Britches : Ce bébé singe avait été enfermé dans une cage, les yeux bandé et un appareil electronique fixé sur le crane. Dés que le bébé singe attendait un geste d'affection de cette mère factice placé dans la cage, il recevait une décharge. Lorsque le bandage fut enlevé, les vétérinaires découvrirent que les paupière du singe étaient cousues.


Aussi, il est important de savoir que la vivisection est INUTILE, sachant que les animaux, même les plus proches de notre espèce n'ont pas le même code génétique, ni la même réaction aux produits médicamenteux ou au maquillage..etc, elle est juste une EXCUSE BIDON à la science qui n'a visiblement pas évolué dans sa façon d'exécuter ses expérience.
Pourquoi tester de la drogue pendant six mois sur des beagles par exemple ?

Des images un peu plus concrètes, tout en restant très soft.


http://www.animalliberationfront.com/ |
http://www.youtube.com/watch?v=WvS4nqUV8ss&feature=related
http://www.youtube.com/watch?v=HUFYzY-ZdZg&NR=1 (si vous voulez juger les images sans le côté sensiblerie, coupez le son.)

Liens en vrac : http://www.droitsdesanimaux.net/actualites.php | http://www.petafrance.com/ | http://www.fourrure-torture.com/ | http://www.antichasse.com/ | http://www.stopvivisection.info/ | http://www.shac.net/

Bref, j'espère que tout ceci ne sera pas considéré comme de la propagande, mais plutôt comme de l'information. ^^

Sinon, qu'en pensez-vous ? La vivisection humaine et animale, l'élevage intensif, les maltraitances animales...Que vous inspirent-elles ? Seriez-vous prêt changer vos habitudes de consommation pour les animaux et l'environnement ? Seriez-vous prêt à vous engager pour des causes animales ? Pensez-vous que l'humanité vaut plus que le reste ? Bref, il y a beaucoup de questions à se poser, c'est juste manière d'amener un débat. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Pedro Kantor

avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La cause animale.    Sam 28 Aoû - 7:32

Vaste, mais intéressant sujet.

Pour ma part, je considère la vivisection, qu'elle se fasse sur des êtres humains ou animaux, comme une horreur non nécessaire, à peine digne d'une unité 731. L'excuse du progrès médical n'est pas valable, puisque ce progrès peut être réalisé en se passant de ces pratiques barbares.

Sur la question de l'élevage intensif, il suffit de se renseigner un peu sur la manière dont il est conduit pour en être parfaitement dégoûté. Je n'ai pas de lien en tête, mais j'ai le souvenir d'animaux parqués dans des conditions pires qu'insalubres. Là non plus l'argument utilisé majoritairement ne tient pas : le fameux "nourrir toute la planète donc à bas prix". Le prix qui baisse effectivement est le coût de production. L'entreprise agro-alimentaire en profite pour en retirer des marges plus que juteuses. Il y aurait beaucoup à dire sur le marché de la bouffe ("agro-alimentaire" pour faire plaisir aux technocrates clown ) : je n'ai plus son classement exact, mais il arrive en tête de liste (ce qui semble logique). On tire moins souvent à boulets rouges sur lui que sur le marché des cigarettes, ou pharmaceutique, mais c'est un univers au moins aussi magouillesque. Cargill, le leader dans le secteur, a été mis plusieurs fois en cause pour ses cultures en Amazonie.

Par contre la question "pensez-vous que l'humanité vaut plus que le reste ?" ... oO
Déjà, qu'est ce que c'est que ce reste ? Et quand bien même c'est le reste du monde animal, je ne crois pas que ce soit une question pertinente du tout. La question n'est pas de la valeur relative des espèces, mais de l'harmonie entre ces espèces. Et cette harmonie passe par la relation prédateur-proie.

Petit exemple :

Un biologiste a réalisé l'expérience suivante : il a placé un groupe de lapins, isolé de toute espèce de prédateur. Le groupe a vite dépéri, les individus malades contaminants les autres. A l'inverse, en introduisant des renards, le docteur a pu réguler la population, par l'éviction des lapins touchés par des maladies. Et inversement, une population de renards sans lapins dépérissait de même.

Le prédateur est donc aussi nécessaire à la proie que l'inverse. Et l'homme est un prédateur. Je ne sais pas si il est au sommet de la chaîne alimentaire (plutôt les vers qui nous boufferont dans nos cerceuils clown), mais il est nécessaire au bon équilibre de la planète. Equilibre qu'il met en péril parce qu'il oublie de respecter ses proies. Les animaux nous sont vitaux : pour nous nourrir, pour nous aider dans nos travaux, pour nous accompagner (ah, les câlins de mon chat ... miaouuu cat ). Je crois qu'il y a mieux à faire qu'à les torturer, ou les élever de manière aussi dégueulasse. L'être humain est suffisamment souvent dégoûtant pour afficher un peu d'humilité. Et j'ai tendance à éprouver plus de sympathie pour nos amis les bêtes que pour mes congénères, qui ont le mérite de moins me casser les pieds.

Une petite citation de Desproges (qui avait oublié d'être con) pour la fin : "Plus je connais les hommes, plus j'aime mon chien ... plus je connais les femmes, moins j'aime ma chienne."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/pedro_kantor/
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: La cause animale.    Dim 29 Aoû - 6:37

Citation :
Le prédateur est donc aussi nécessaire à la proie que l'inverse. Et l'homme est un prédateur. Je ne sais pas si il est au sommet de la chaîne alimentaire (plutôt les vers qui nous boufferont dans nos cerceuils clown), mais il est nécessaire au bon équilibre de la planète.

Prédateur l'Homme ? Pas vraiment...A vrai dire, absolument pas, encore une légende urbaine. ^^
Notre dentition et notre appareil digestif prouvent que ne ne sommes pas des prédateurs. Nous sommes certes devenu des chasseurs, mais dans un milieux hostile et sans armes, nous ne sommes rien. Nous assimilons certains apports de la viande, mais cette même viande peut s'avère dangereuse pour notre santé si ont en mange trop, parce que notre corps ne fait que la tolérer.
Lisez ceci : http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=911

Citation :
Les animaux nous sont vitaux : pour nous nourrir, pour nous aider dans nos travaux, pour nous accompagner
Les vies des animaux auraient différentes valeurs selon leur espèce (spécisme donc)? le chien vaut mieux que le bœuf, tu penses ? Donc l'Homme "blanc" et meilleur que les autres Hommes ? L'homme est meilleur que la femme ? la limite est tellement mince. Smile

Je conçois qu'il soit difficile de penser que nous pouvons vivre sans viande, et je suis pas la pour convaincre qui que ce soit, mais il faut juste savoir que ce n'est pas impossible. ^^

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: La cause animale.    Dim 29 Aoû - 20:43

L'égalité entre homme et animal, ça me pose question. Je n'arrive pas à comprendre ce que tu veux dire par là ?
Perso, je bosse dans le social et je rencontre tous les jours des personnes en difficulté (sans abri, RSAistes, femmes seules avec trois/qautre enfants etc.), et je vois pourtant qu'il existe des psy et des masseurs pour chiens... Elle est où l'égalité ?? Wink

Je provoque exprès, mais c'est parce que je trouve que ce débat manque de fond. Tu emploies des termes qui viennent d'où, notamment "spécisme" ? Sachant que le "racisme" n'existe pas, car il n'existe pas plusieurs races humaines, mais une seule. Rien qu'employer le mot "racisme" c'est inconsciemment être ce contre quoi on se bat.

Personnellement, j'aime bien les animaux, c'est clair. Mais l'Homme est depuis longtemsp un cultivateur ET un éleveur. Bien sûr que certaines conditions d'élevage sont sûrement horribles mais je ne pense pas qu'il faille carrément arrêter de manger de la viande pour autant !

J'essaye par contre de manger le moins possible d'animaux non élevés (gibier) car là j'ai un peu plus de mal avec le fait de chasser. Mais je ne me priverai jamais d'un bon steak...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pedro Kantor

avatar

Messages : 584
Date d'inscription : 17/07/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: La cause animale.    Dim 29 Aoû - 21:48

Anagram_Underscore a écrit:
Prédateur l'Homme ? Pas vraiment...A vrai dire, absolument pas, encore une légende urbaine. ^^
Notre dentition et notre appareil digestif prouvent que ne ne sommes pas des prédateurs. Nous sommes certes devenu des chasseurs, mais dans un milieux hostile et sans armes, nous ne sommes rien. Nous assimilons certains apports de la viande, mais cette même viande peut s'avère dangereuse pour notre santé si ont en mange trop, parce que notre corps ne fait que la tolérer.
Lisez ceci : http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=911
Je me suis peut être mépris sur les termes, mais les fouilles archéologiques montrent au moins que l'homme était un charognard. Et qu'il est devenu un chasseur, puis un éleveur progressivement. C'est d'ailleurs suivant ce processus qu'il s'est socialisé.
Il est effectif que la surconsommation de viande entraîne des carences. Mais on ne remet plus en cause le fait que c'est la consommation de viande qui a permis l'accroissement de la taille du cerveau humain.

Anagram_Underscore a écrit:
Les vies des animaux auraient différentes valeurs selon leur espèce (spécisme donc)? le chien vaut mieux que le bœuf, tu penses ? Donc l'Homme "blanc" et meilleur que les autres Hommes ? L'homme est meilleur que la femme ? la limite est tellement mince. Smile

Tu as dû louper cette phrase dans ma réponse précédente :

Pedro Kantor a écrit:
La question n'est pas de la valeur relative des espèces, mais de l'harmonie entre ces espèces.

Je pense qu'établir une échelle de valeur, entre bêtes "nobles", et bêtes "inférieures", tient de la gageure moyenne-âgeuse. Je me répète, l'essentiel est l'harmonie entre toutes ces espèces. Et (même si ce n'est pas le débat ici), je ne crois pas qu'il y ait plusieurs races humaines. Et encore moins qu'il faille discriminer les êtres humains selon leur sexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.senscritique.com/pedro_kantor/
Spoon

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 11/08/2010
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: La cause animale.    Lun 30 Aoû - 2:55

Citation :
D'abord la mentaphobie [...] Ensuite, le spécisme
L'Homme est au stade 3 de l'intelligence (conscience, création), ce qui nous distingue des autres animaux bloqués au stade 2 (réflexion, analyse) et donc inférieurs à nous. Que cela nous donne de l'autorité oui, de la "barbarie" peut-être pas. Mais il faut savoir que l'Homme a fait bien pire à lui-même (je ne citerai que l'Inquisition ou la Solution Finale). L'on part sur un autre débat, mais le racisme (ou spécisme) n'est qu'un prétexte pour se justifier et surtout se déresponsabiliser (comme pour Dieu).

Citation :
Pour ma pars, lorsque je vois un bout de viande, ça me dégoûte, au point de me dire que si ce morceau de steak était de la viande humaine, mon dégoût n'en serait ni moindre, ni plus fort, il serait tout bonnement le même.
C'est p'têtre bon, hein. Laughing

Citation :
Manger végétarien peut apporter des carences alimentaires : (FAUX/VRAI)
Oui, ça peut arriver....Au même titre que pour un régime omnivore ! Tout simplement parce que les carences proviennent de repas mal équilibré et peu variés. Ainsi, le risque de carences n'épargne personne.
Et à la Préhistoire tu crois qu'on mangeait équilibré ? 'Faut croire qu'on a bien survécu.. Manger équilibré est la dernière connerie des nutritionnistes (que je méprise) pour faire bouffer des légumes aux enfants. Ça fait 2 mois que je mange McDo 2x par jour (j'y bosse) et aucun problème de poids ou de circulation et même que je ne fais pas de sport ahah.

Citation :
Être végétarien ne changera rien a la condition animale : (FAUX)
VRAI ! Tout ceci relève de l'utopie t'auras toujours des gens comme moi qui voudront leur viande saignante quotidienne. Peu importe la façon dont elle sera arrivée dans notre assiette. Chercher à savoir d'où vient la bouffe dans ton plateau est le meilleur moyen pour t'y dégouter. Tiens, les nuggets par exemple : tu concasses tous les résidus d'os, de peau et de chair en une pâte à laquelle tu ajoutes un peu d'arôme que tu fris autour et voilà.

Citation :
l'animal est CONSCIENT qu'il va être abattu.
C'est discutable. Comment peut-il le savoir ? Ses potes qui y sont allé lui ont raconté ? Laughing
- Salut Marguerite, de retour de l'abattoir ! Ça ressemble à quoi ?
- Sympathique, des esses partout avec les gigots de tes parents. D'ailleurs ils m'ont demandé quand est-ce que t'allais leur rendre visite.
- Quand j'aurais 6 mois. Alors c'est comment la mort ?
- Oh simple, une décharge électrique sur le front ça picote un peu mais tu meurs juste après sans douleur.
- Moins douloureux que Robert quand sa femme lui manque trop ?
- Bwarf non c'est à peu près pareil.
- Ah bah tu ne sens rien alors.

Citation :
Être végétarien est aussi un geste écologique (VRAI)
Et je lève bien haut mon doigt envers ce mouvement. 'Fallait y penser avant bande de cons maintenant c'est trop tard au pire on y gagnerait quoi ? 100 ans ? Dans tous les cas on y passera, la Terre se "purgera" (le cycle naturel ne sera plus troublé pendant quelques millions d'années et une autre espèce prendra le relai, rebousillera la planète etc..). Là n'est pas le débat je ne m'étendrai pas plus.

Citation :
la vivisection est INUTILE, sachant que les animaux, même les plus proches de notre espèce n'ont pas le même code génétique, ni la même réaction aux produits médicamenteux ou au maquillage..etc, elle est juste une EXCUSE BIDON à la science qui n'a visiblement pas évolué dans sa façon d'exécuter ses expérience.
P'têtre parce qu'il n'y a pas d'autre alternative ? Comment veux-tu connaître le fonctionnement d'une cellule sur un être en vie en faisant une autopsie ? Comment connaître les effets d'une drogue sans test ? Comment savoir que telle substance est mortelle sans test ? D'une façon ou d'une autre, il faut bien passer à la pratique et donc à l'expérimentation.

Citation :
Sinon, qu'en pensez-vous ?
Psychose.

Citation :
La vivisection humaine et animale, l'élevage intensif, les maltraitances animales...Que vous inspirent-elles ?
Vivsection : Une opération est comme une vivisection 'faut se dire alors du moment que les précautions sont prises (anesthésie..), ça ne me choque pas.
Elevage intensif : La chair sera sûrement moins tendre et plus graisseuse du fait du manque d'espace pour de l'exercice mais c'est une forme d'élevage comme une autre.
Maltraitance animale : Il en existera toujours et même concernant les Hommes entre eux alors... Combat vain. De plus qu'est-ce que la maltraitance ? Un coup de pied au cul au clébard dès qu'il aboie ? Il faut relativiser ce terme qui est aujourd'hui utilisé dès qu'un môme se prend une baffe. Après oui si tu sors le bâton électrique...

Citation :
Seriez-vous prêt changer vos habitudes de consommation pour les animaux et l'environnement ?
Que dalle, j'continuerai à bouffer mon steak tartare avec appétit.

Citation :
Seriez-vous prêt à vous engager pour des causes animales ?
Non plus. Exemple : "Signez cette pétition contre les vilains chinois qui mangent du chien"... Mais merde et toi alors, ça ne te choque pas qu'on bouffe une vache ? Va dire ça à un hindou il va te traiter de barbare hérétique. Pourquoi ne pas bouffer du chien ou du dauphin ? "Parce que ce sont de pauvres petites bêtes toutes mignonnes".. dixit le discours de la blondasse soit-disant fervente défenseur de la cause animale depuis qu'elle a craqué sur un chiot en magasin et qui va l'abandonner 6 mois plus tard parce que c'est chiant de le sortir 3x par jour.

Citation :
Pensez-vous que l'humanité vaut plus que le reste ?
Corrompue, manipulée, abrutisée... mais nous restons Maître de la Terre. Nous nous sommes hissés en haut de l'échelle alimentaire avec comme seul prédateur nous-même.

Citation :
je suis pas la pour convaincre qui que ce soit
Heureusement sinon j'aurais cru avoir affaire à une hippie végétarienne (ou végétalienne) disant que la viande cay mal et qu'il faut bouffer des racines ! L'Homme est de base omnivore, donc il a besoin de bouffer de tout. A la base cueilleur, il est devenu chasseur nomade et progressivement éleveur sédentaire (qui a donné naissance aux premiers villages et donc de la civilisation).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/spoon071
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: La cause animale.    Mar 31 Aoû - 6:10

Citation :
L'égalité entre homme et animal, ça me pose question. Je n'arrive pas à comprendre ce que tu veux dire par là ?
Perso, je bosse dans le social et je rencontre tous les jours des personnes en difficulté (sans abri, RSAistes, femmes seules avec trois/qautre enfants etc.), et je vois pourtant qu'il existe des psy et des masseurs pour chiens... Elle est où l'égalité ??
Il n'est pas demandé une égalité de droit animaux et humain, il est demandé que les animaux aient des droits et que les gens prennent conscience que les animaux en ont aussi une, de conscience. Bien sûr que je trouve ça plus que débile les masseurs, avocats et autre truc merdique made in l'humanité, parce les animaux s'en cognent de tous ces besoin futiles que nous pensons essentiel.
Après, c'est quoi le but de la phrase que j'ai soulignée? De jouer sur la sensiblerie humaine ? dans ce cas autant te dire que moi aussi je cours après les assistantes sociale et je vis sous le seul de pauvreté (oui, on s'en fout) , à côté de ça, ça ne m'empêche pas de m'inquiète autant pour mes congénère non-humain qu'humain.
Perso, c'est pas mon but de jouer sur la sensiblerie concernant les animaux, je ne veux pas apitoyer les gens parce que la pitié c'est du mépris, ni plus ni moins, j'essaie juste de vous exposer une alternative.

Citation :
Je provoque exprès, mais c'est parce que je trouve que ce débat manque de fond. Tu emploies des termes qui viennent d'où, notamment "spécisme" ? Sachant que le "racisme" n'existe pas, car il n'existe pas plusieurs races humaines, mais une seule. Rien qu'employer le mot "racisme" c'est inconsciemment être ce contre quoi on se bat.
Spécisme ou espécisme (terme surement plus clair, non?) est un néologisme qui défini le rejet d'un être face à son espèce et non sa race (parce que oui, merci, je sais que la définition du mot race est plus que désuete). Donc je n'ai jamais parlé de racisme, ne me fait pas dire ce que je ne dirais jamais boudiou ! ^^

Citation :

Je me suis peut être mépris sur les termes, mais les fouilles archéologiques montrent au moins que l'homme était un charognard. Et qu'il est devenu un chasseur, puis un éleveur progressivement. C'est d'ailleurs suivant ce processus qu'il s'est socialisé.
Il est effectif que la surconsommation de viande entraîne des carences. Mais on ne remet plus en cause le fait que c'est la consommation de viande qui a permis l'accroissement de la taille du cerveau humain.
J'ai appris la même chose à l'école. ^^
Mais il faut savoir que des recherches ont été/sont encore faite à ce sujet, et je vous renvois sur ce lien : http://lautjournal.info/default.aspx?page=3&NewsId=911 , qui vous éclairera sans doute mieux sur ce que j'essaie d'expliquer au sujet de notre soit-disant évolution. Mais pour faire court, le développement du cerveau grâce à la viande est, je le rappelle, au stade hypothétique, c'est important de le souligner.
Citation :

Tu as dû louper cette phrase dans ma réponse précédente
Au temps pour moi l'ami !

Citation :
L'Homme est au stade 3 de l'intelligence (conscience, création), ce qui nous distingue des autres animaux bloqués au stade 2 (réflexion, analyse) et donc inférieurs à nous. Que cela nous donne de l'autorité oui, de la "barbarie" peut-être pas. Mais il faut savoir que l'Homme a fait bien pire à lui-même (je ne citerai que l'Inquisition ou la Solution Finale). L'on part sur un autre débat, mais le racisme (ou spécisme) n'est qu'un prétexte pour se justifier et surtout se déresponsabiliser (comme pour Dieu).

Concernant la cognition animale, elle reste encore aussi floue que la notre, d'autant plus que vouloir tester l'intelligence animale avec des tests d'humain reviendrait à faire de l'anthropomorphisme qui dés le départ, biaiserais les recherches à notre avantage.
Alors oui, les animaux n'ont peut être pas la même intelligence que nous, mais il en ont une, tout autant qu'ils ont une conscience [de l'autre, d'eux même, de la mort..etc], donc plus que de la réflexion/analyse. Finalement, c'est comme la parole, mais on va pas aborder le sujet sinon on en a pour 20 ans. ^^
Ensuite, j'aimerais que tu m'expliques en quoi le spécisme et le racisme sont prétexte à la déresponsabilisation et pourquoi l'exemple avec Dieu ? Pour moi ce serait plutôt une sorte d'élitisme social, l'envie d'être au dessus de l'autre.
Citation :

Et à la Préhistoire tu crois qu'on mangeait équilibré ?
Avant de manger de la viande, nous étions frugivore, donc oui.
Et encore une fois, avant de sortir de telles assertions renseignes toi ailleurs que sur wikipédia. Smile


Citation :
P'têtre parce qu'il n'y a pas d'autre alternative ? Comment veux-tu connaître le fonctionnement d'une cellule sur un être en vie en faisant une autopsie ? Comment connaître les effets d'une drogue sans test ? Comment savoir que telle substance est mortelle sans test ? D'une façon ou d'une autre, il faut bien passer à la pratique et donc à l'expérimentation.
Pffiou...
Citation :
Mythe n°1 : Sans l’expérimentation animale, la recherche médicale n’aurait pas progressé

En fait, c’est tout le contraire. Depuis toujours, la vivisection a été un frein à l’amélioration de la santé humaine, de la prise en compte de la douleur et de l’hygiène hospitalière :

- La digitaline (remède aux maladies cardiaques) resta longtemps inutilisée parce qu’elle fut d’abord testée sur des chiens (toxique pour eux).

- La morphine n’a été utilisée que très tardivement pour calmer et anesthésier les patients car testée d’abord sur des chiens, elle leur provoque une excitation maniaque.

- Le chloroforme est si toxique pour les chiens, chats et lapins que son emploi comme anesthésique pour l’humain en fut retardé pendant de nombreuses années.

- La tuberculine de Robert Koch (qui reçut un Prix Nobel pour cette découverte) considérée autrefois comme le vaccin contre la tuberculose parce qu’elle tue le bacille de Koch chez le cochon d’Inde, provoque au contraire la tuberculose chez l’homme.

- La pénicilline (antibiotique) a été retardée à cause des tests sur animaux en particulier des lapins. Nous savons maintenant que les lapins excrètent la pénicilline de leur urine rapidement, elle est donc éliminée avant qu’elle soit efficace. En basant son travail sur les lapins, Fleming mit le médicament de côté car il pensait qu’elle serait aussi inefficace aux hommes. Bien plus tard, il l’essaya finalement sur un patient.

- Le fluor, qui cause le cancer chez les rats, fut initialement refusé pour l’utilisation humaine. Finalement, un dentiste découvrit que le fluor réduisait les caries dentaires en observant des patients qui vivaient dans des régions avec une grande concentration de fluor dans l’eau.

Les épidémies du Moyen Age résultaient de l’interdiction de l’église à l’hygiène corporelle (se mettre nu et se laver était un "péché") et de l’extrapolation à l’homme d’observations faites sur les animaux. Par exemple, les "animaux non-humains" n’ont pas besoin de se laver avec de l’eau chaude et du savon après avoir mise bas, parce qu’ils se lèchent, et l’action antiseptique de leur propre salive suffit à empêcher une infection ; ce n’est pas le cas pour les humains (les infections postopératoires étaient alors légions).

Les "médecins" en s’exerçant sur des animaux n’avaient pas à se soucier des douleurs qu’ils infligeaient ni du risque d’infection. Lorsqu’ils transposaient leurs expérimentations sur un patient, soit celui-ci mourait de douleur sur la table d’opération, soit il mourait d’infections les jours suivant l’opération.

Il aura fallu attendre le milieu du XIXe siècle pour que l’usage des antiseptiques commence à se développer et le milieu du XXe siècle pour que la douleur soit enfin prise en compte.

Les véritables raisons qui expliquent une bonne santé et une plus longue longévité sont :

- Hygiène physique (propreté corporelle, activité physique).

- Alimentation (équilibrée et variée).

- Amélioration de l’habitat (isolation, chauffage, eau potable, collecte des déchets, canalisation et assainissement des eaux usées).

- Amélioration des conditions de travail (ouvriers mieux protégés contre des produits toxiques, amélioration de la pénibilité du travail pour les cheminots...).

Selon le Dr Edouard Kass, de la Faculté de médecine d’Harvard : "Ce n’était pas la recherche médicale qui a détruit la tuberculose, la diphtérie, la pneumonie et la septicité puerpérale ; le crédit de ces accomplissements monumentaux doit aller à la santé publique, l’assainissement et l’amélioration générale du niveau de vie provoquée par l’industrialisation."

Selon le Dr René Dubos : "La prolongation de la vie humaine est due à une meilleure alimentation et aux habitudes d’hygiène bien plus qu’aux nouveaux médicaments."

Les véritables raisons qui expliquent le progrès de la médecine sont :

- Dissection de cadavres humains (compréhension de la circulation sanguine, placement des organes...).

- Autopsies (examen attentif d’un cadavre afin de comprendre les raisons de la mort, analyse d’organes atteints par une tumeur...).

- Études épidémiologiques (étude sur une population entière des différents facteurs environnementaux qui conditionnent l’apparition et l’évolution des maladies).

- Observations cliniques (prise en compte de la douleur, du risque d’infection, effet inattendu d’un médicament qui peut être applicable à un autre traitement...).

Conclusion : Le chloroforme, la morphine, l’éther, l’iode (antiseptique), la digitaline, la quinine (malaria), l’aspirine, la vincristine (médicament contre le cancer), la yohimbine (réduit la pression artérielle chez les humains), la belladone, la strophantine ont tous été découverts sans recours aux animaux. Le thermomètre pour mesurer la fièvre, l’examen du pouls, la percussion, le stéthoscope, le microscope, l’auscultation ont été inventés sans tests sur l’animal.

La théorie bacillaire s’est fondée sur des observations sur la fermentation du vin et de la bière, grâce au microscope, et les découvertes de Pasteur sur la stérilisation et la pasteurisation ne sont pas non plus liées aux animaux. La découverte des rayons X (révèle l’endroit exact à opérer) ou du pacemaker ne furent pas davantage due à l’expérimentation animale que la découverte de l’importance de l’hygiène et de l’asepsie pour la chirurgie et pour la santé en général.

Citation :
VRAI ! Tout ceci relève de l'utopie t'auras toujours des gens comme moi qui voudront leur viande saignante quotidienne. Peu importe la façon dont elle sera arrivée dans notre assiette. Chercher à savoir d'où vient la bouffe dans ton plateau est le meilleur moyen pour t'y dégouter. Tiens, les nuggets par exemple : tu concasses tous les résidus d'os, de peau et de chair en une pâte à laquelle tu ajoutes un peu d'arôme que tu fris autour et voilà.
Tu ne m'a pas lu, et une fois de plus tu interprètes à ta sauce McDo (avec des nuggets, miam)
Donc (1) je n'ai jamais parlé d'une socièté entièrement végétarienne et donc utopique (2) tu oublies volontairement le processus offre/demande marchand et donc tu contre-argumente avec du...vide. Ensuite, merci pour les nuggets, la recette pour faire les bonbons est encore plus dégueulasse au passage, on les nourrie bien nos n'enfants. Rolling Eyes

Tenez, aussi ça pourrait être interessant, de comprendre ce que la viande procure comme plaisir au niveau social : http://www.livescience.com/health/080717-meat-eaters.html (y'a une version française sur le site L214, mais la flemme)

Citation :
Vivsection : Une opération est comme une vivisection 'faut se dire alors du moment que les précautions sont prises (anesthésie..), ça ne me choque pas.
Elevage intensif : La chair sera sûrement moins tendre et plus graisseuse du fait du manque d'espace pour de l'exercice mais c'est une forme d'élevage comme une autre.
Maltraitance animale : Il en existera toujours et même concernant les Hommes entre eux alors... Combat vain. De plus qu'est-ce que la maltraitance ? Un coup de pied au cul au clébard dès qu'il aboie ? Il faut relativiser ce terme qui est aujourd'hui utilisé dès qu'un môme se prend une baffe. Après oui si tu sors le bâton électrique...
Diantre, tu mélanges tout....
Vivisection : Tu coirs que les scientifique vont dépenser de l'argent dans des anesthésiants ? Pour le coup tu es encore plus utopiste que tous les végé de la terre rasemblés ! Laughing
Élevage intensif : Viande bourrée de médoc et biochimiquement "empoisonnée". Miam !
Maltraitance humaine/animale : Voila que tu me pense faire l'amalgame entre le petit coup de pied au fesses et les gamins ou animaux enfermés, violés, battus tous les jours, sous alimenté...etc. Ta logique m'étonne de plus en plus ! Laughing

Citation :
"Signez cette pétition contre les vilains chinois qui mangent du chien"... Mais merde et toi alors, ça ne te choque pas qu'on bouffe une vache ? Va dire ça à un hindou il va te traiter de barbare hérétique. Pourquoi ne pas bouffer du chien ou du dauphin ? "Parce que ce sont de pauvres petites bêtes toutes mignonnes".. dixit le discours de la blondasse soit-disant fervente défenseur de la cause animale depuis qu'elle a craqué sur un chiot en magasin et qui va l'abandonner 6 mois plus tard parce que c'est chiant de le sortir 3x par jour.
Justement, je ne mange pas de viande parce que pour moi la vache d'élevage est aussi mignonne que le boeuf ou le chien. Si toi t'as envie d'utiliser ce processus de réflexion pour t'en faire une excuse à ton envie de mangé de la viande, que veux tu qu'j'te dise ?!
V'la que tu fais le mec révolté par les abandons, mon dieu, mais let me lol....j'adore les gens qui font les chose à moitié. Et si selon toi s'engager dans une cause c'est juste signer des fuckin' pétitions sur le ouéb et regarder 30 million d'amis (émission vomitive, au passage) c'est que visiblement tu ne sais pas de quoi il s'agit d'un point de vu activiste. Désolé, ne pense pas que je te parle comme si tu étais une sous-merde sans coeur (parce que sinon, je ne te répondrais même pas), mais ça me fout tellement en rogne de lire ça, de voir autant de désinformation....gneuheu ! -_-
Citation :

Corrompue, manipulée, abrutisée... mais nous restons Maître de la Terre. Nous nous sommes hissés en haut de l'échelle alimentaire avec comme seul prédateur nous-même.
Bin ouais, bin ouais, mais tu as le choix entre la jouer défaitiste rebelle qui se complait à vivre dans la fange humaine, ou celui qui aimerait voir émerger un humanité un peu moins conne parce que pas si irrécupérable que ça.

Citation :
L'Homme est de base omnivore, donc il a besoin de bouffer de tout
übe-übe-über fail. clown

Citation :
Heureusement sinon j'aurais cru avoir affaire à une hippie végétarienne
J'écoute du BM dépressif et je chie sur les hippies...Et tu vois, c'est pas incompatible avec mon régime alimentaire bientôt vegan et ma joie de vivre en harmonie avec mon corps, mon esprit, la nature et tout se qui vit dedans. Vive les clichay ! Laughing




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Spoon

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 11/08/2010
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: La cause animale.    Mar 31 Aoû - 11:46

Citation :
Ensuite, j'aimerais que tu m'expliques en quoi le spécisme et le racisme sont prétexte à la déresponsabilisation et pourquoi l'exemple avec Dieu ?
Comme je l'ai dis, ceci est un autre débat, mais je citerai je ne sais plus qui "Dieu a crée l'Homme pour avoir des responsabilités et l'Homme a inventé Dieu pour se déresponsabiliser". Pour Dieu, brûler des hérétiques c'est pour se donner une raison de se débarasser des extrémistes. Pour les animaux c'est bien souvent au nom de la science ou parce qu'ils sont inférieurs. J'sais pas si tu y vois plus clair dans ce que j'ai voulu dire.

Citation :
renseignes toi ailleurs que sur wikipédia.
Je méprise cette source ne t'en fais pas. Je ressortais simplement mon cours de zoologie. Aucune source n'est parfaite.

Citation :
Pffiou...
Je ne visais pas spécialement les animaux en particulier. Mea Culpa pour avoir omis cette précision.

Citation :
(2) tu oublies volontairement le processus offre/demande marchand et donc tu contre-argumente avec du...vide.
Volontairement, non. Mais c'est vrai que la demande en consommation de viande est très forte et représente donc un business non négligeable.

Citation :
Diantre, tu mélanges tout....
Vivisection : Tu coirs que les scientifique vont dépenser de l'argent dans des anesthésiants ? Pour le coup tu es encore plus utopiste que tous les végé de la terre rasemblés !
Élevage intensif : Viande bourrée de médoc et biochimiquement "empoisonnée". Miam !
Maltraitance humaine/animale : Voila que tu me pense faire l'amalgame entre le petit coup de pied au fesses et les gamins ou animaux enfermés, violés, battus tous les jours, sous alimenté...etc. Ta logique m'étonne de plus en plus !
Vivisection et anesthésie peuvent cohabiter même si dans ce cas le terme peut être remis en question.
Des édulcorants, conservateurs, colorants et autres ajouts t'en auras toujours de toute façon.
Alors : "De plus qu'est-ce que la maltraitance ? Un coup de pied au cul au clébard dès qu'il aboie ? Il faut relativiser ce terme qui est aujourd'hui utilisé dès qu'un môme se prend une baffe. Après oui si tu sors le bâton électrique..."

Citation :
Si toi t'as envie d'utiliser ce processus de réflexion pour t'en faire une excuse à ton envie de mangé de la viande, que veux tu qu'j'te dise ?!
V'la que tu fais le mec révolté par les abandons, mon dieu, mais let me lol....
Pour moi (et j'insiste sur le pronom), cela ne me dérangerait pas de bouffer un clebs d'élevage comme une vache d'élevage.
Si tu relis bien tu vois que j'ai pris un exemple bourré des stéréotypes.

Citation :
Désolé, ne pense pas que je te parle comme si tu étais une sous-merde sans coeur (parce que sinon, je ne te répondrais même pas), mais ça me fout tellement en rogne de lire ça, de voir autant de désinformation....gneuheu !
Un débat sans un minimum d'agressivité ce n'est pas un débat Smile
Moi aussi ça me fait rire de voir quelqu'un se dire trve défenseur d'une cause mais qui ne fais que râler et signer des pétitions.

Citation :
Bin ouais, bin ouais, mais tu as le choix entre la jouer défaitiste rebelle qui se complait à vivre dans la fange humaine, ou celui qui aimerait voir émerger un humanité un peu moins conne parce que pas si irrécupérable que ça.
Je suis fataliste et tant que ça ne vient pas m'emmerder personnellement et qu'on me laisse bouffer ma viande sans qu'un nutritionniste viennent me faire la morale sur manger bio, je m'en fout.

Citation :
J'écoute du BM dépressif et je chie sur les hippies...Et tu vois, c'est pas incompatible avec mon régime alimentaire bientôt vegan et ma joie de vivre en harmonie avec mon corps, mon esprit, la nature et tout se qui vit dedans. Vive les clichay !
Tu parles de clichés mais t'en utilises toi-même, des hippies peuvent écouter du BM dépressif un style de musique ne s'arrête pas à un public prédéfini. Tu fais ce que tu veux de ta vie (encore heureux, hein Laughing) j'ai rien contre toi c'était juste pour répondre au débat selon mon point de vue.
Tiens petite question, tu est végétarienne ou végétalienne ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/spoon071
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: La cause animale.    Mer 1 Sep - 2:15

Citation :
Moi aussi ça me fait rire de voir quelqu'un se dire trve défenseur d'une cause mais qui ne fais que râler et signer des pétitions.
Les râleur "signeurs" de pétitions n'ont rien de risible. Ceux qui sont drôles, ce sont ceux qui ne font absolument rien et qui critiquent ceux qui en font peut être peu, mais qui en font quand même. Après faut le reconnaitre, agir concrètement c'est ce qu'il y a de mieux, et c'est pour cela que je prône l'activisme et les opérations coup de poing, et pas seulement en ce qui concerne la cause animale.

Citation :
Tu parles de clichés mais t'en utilises toi-même
Dis moi que tu le fais exprès là ?
Tu ne te doute pas de pourquoi j'ai usé de ce procédé afin de te répondre ? oO

Citation :
tu est végétarienne ou végétalienne ?

[racontage de vie]
C'est tout un processus en ce qui me concerne....
J'ai été végétalienne stricte pendant deux ans, puis à cause de mes études en internat j'ai "remangé" de la viande et des matières animales pendant 6 mois (et oui, le système scolaire n'a cure des veggies). Extrêmement dégoûté par cette expérience culinaire carnée, je suis devenus ovo-lacto végétarienne (parce que je ne saute pas les étapes non plus), j'évite les matières animales (viande, graisses, gélatine) mais je mange des œufs (des œuf issus de mes poules vivant en plein air) et bois du lait (très peu, le lait de soja c'est plus mieux). Bref, je suis loin d'avoir accompli mon but et je serais en totale harmonie avec mes convictions lorsque je serais devenue vegan, dans quelques mois dirons-nous. ^^
[/racontage de vie]
Heureux ? clown








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: La cause animale.    Jeu 2 Sep - 22:56

J'avoue que j'ai décroché....

Pour ce qui est de jouer sur le cordes sensibles, parler de vivisection, d'élevage intensif, je ne vois pas en quoi c'est moins pire que d'évoquer des personnes en difficulté sociale !

Bref, je comprend ton combat mais je le trouve un peu extrême... Parler de conscience pour des animaux, ça va un peu loin là ! Quelle différence fais-tu alors entre l'Homme et l'Animal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: La cause animale.    Sam 4 Sep - 2:37

Citation :
Parler de conscience pour des animaux, ça va un peu loin là ! Quelle différence fais-tu alors entre l'Homme et l'Animal ?
La bêtise.

Mais plus sérieusement, la réponse se trouvait ici :
Anagram_Underscore a écrit:
Concernant la cognition animale, elle reste encore aussi floue que la notre, d'autant plus que vouloir tester l'intelligence animale avec des tests d'humain reviendrait à faire de l'anthropomorphisme qui dés le départ, biaiserais les recherches à notre avantage.
Alors oui, les animaux n'ont peut être pas la même intelligence que nous, mais il en ont une, tout autant qu'ils ont une conscience [de l'autre, d'eux même, de la mort..etc], donc plus que de la réflexion/analyse.
C'est de la science, j'y peux rien. Smile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: La cause animale.    Jeu 9 Sep - 4:10

Ils ont de l'instinct les animaux, de l'instinct de survie... Cela n'a, à mon sens, rien à voir avec de la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: La cause animale.    Ven 10 Sep - 9:22

Étrange raisonnement...
L'être humain aussi à de l'instinct, au même titre que les animaux. Alors pourquoi, selon toi, serions nous pourvu de conscience et les animaux pas ?

Il est assez dur de ne pas basculer vers l'anthropomorphisme une fois de plus, voulant d'une part les dénuer de conscience parce qu'on ne la trouve pas semblable à la notre, ou à contrario leur en inventer une qui soit identique à la notre pour se faciliter la réflexion...Or selon moi, le vrai propos, c'est d'admettre qu'il ont une conscience et une réelle intelligence mais que nous n'en saisissons pas le véritable fonctionnement et que c'est ce qui en perturbe plus d'un. C'est bien connu, l'Homme à peur des choses qu'il ne comprend pas, il a peur de voir son savoir, acquis depuis des années, ébranlé par de nouvelles recherches/découvertes, et tant qu'il restera ainsi, il ne comprendra jamais l'importance des autres êtres et du monde qui l'entoure. Je pense qu'il faut essayer, même sans arriver à être convaincu, mais au moins essayer de voir les choses autrement, d'un oeil nouveau, en se débarrassant de cette instruction décérébrante qui nous dicte que tel être vivant vaut moins que tel autre être vivant. Ce n'est pas un délire sur le Karma ou je ne sais quel autre truc religieux, je parle vraiment d'une considération entre êtres vivants qui s'approche de luttes contre le sexisme ou l'homophobie, voyez ? En somme, abattre les préjugé plutôt que les animaux. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: La cause animale.    Sam 11 Sep - 2:20

Si je suis ton raisonnemment, qu'est-ce qui différencie alors l'Homme et l'Animal (autre que la bêtise bien sûr !) ?

Pourquoi crois-tu que ceux qui ne pensent pas comme toi imaginent forcément une hiérargie entre Homme et Animal. La différence dont on parle n'est pas obligatoirement un rapport de supérieur/inférieur mais simplement une différence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: La cause animale.    Sam 11 Sep - 8:45

Citation :
Si je suis ton raisonnemment, qu'est-ce qui différencie alors l'Homme et l'Animal (autre que la bêtise bien sûr !) ?
Autre que la bêtise ? Bah cette capacité à s'auto-proclammer le maître du monde alors. clown

Plus sérieusement, c'est le degrés de notre intelligence et son évolution qui nous "distingue" d'eux, mais ça ne veut en aucun cas dire qu'ils n'en ont pas.


Et je n'ai jamais dit qu'il n'existais aucunes différences, j'ai maintes fois souligné le fait que leur intelligence/conscience était différente. D'un point de vu scientifique et spéciste, je ne placerais jamais l'animal au même rang que l'homme, ce serait comme dire qu'un chat est comme un poisson, or ce n'est pas la même espèce animale, mais d'un point de vu plus général et beaucoup moins spéciste, il n'existe qu'une espèce : Les être vivants. Après, chacun voit ça comme il le veut, soit on continu de trier les être vivant par espèce (tiens, ça me rappelle le racisme mais sur une échelle encore plus grande ce concept clown ) soit on essais de considérer tous les êtres vivants comme des...bah des êtres vivants...comme nous quoi....Des être qui ont autant le droit de vivre que nous les grands, beaux, et forts humains maîtres incontestés de la terre, de l'univers, des multivers et même bien plus encore tellement on est trop fort et intelligent ! clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La cause animale.    

Revenir en haut Aller en bas
 
La cause animale.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Disney et la monarchie animale
» page 160- Gastronomie Animale ( 15 mars 2009)
» Sujet : Le français, une langue animale ?
» Cohabitation animale
» Passion animale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinema Planet :: Divers :: Blabla-
Sauter vers: