Cinema Planet

Discussions sur le cinéma, critiques, débats, news, interviews, ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fight Club

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
vic rattlehead

avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 13/08/2010

MessageSujet: Fight Club   Lun 16 Aoû - 8:17



Fight Club




Ce qui suit dévoile des moments clés de l’intrigue.


Le narrateur de Fight Club (Edward Norton), dont le nom est inconnu, est un employé de bureau, sous-directeur expert en assurances et en accidents de voitures. Trentenaire célibataire, souffrant d'insomnie chronique et désillusionné par la vie, il recherche une façon de s'évader de son existence monotone. Son docteur refuse de l'assister par médication mais lui suggère d'assister à des thérapies de groupes contre diverses maladies ou troubles pour relativiser son état de souffrance causée par son insomnie. Le narrateur rejoint un groupe de victimes du cancer des testicules et s'aperçoit que se faire passer pour une victime lui permet de soigner son problème récurrent d'insomnie. Il intègre alors d'autres groupes d'entraide mais s'aperçoit qu'une femme, Marla Singer (Helena Bonham Carter), participe comme lui à toutes les thérapies de groupes. Incommodé par la présence d'un autre imposteur, son insomnie réapparait. De ce fait, il négocie avec Marla les différentes séances hebdomadaires afin qu'ils ne se retrouvent plus dans les mêmes groupes.

En revenant d'un voyage d'affaires, le narrateur fait la connaissance dans l'avion de Tyler Durden (Brad Pitt), un charismatique vendeur de savon qui lui laisse son numéro. De retour chez lui, le narrateur retrouve son appartement détruit par une explosion. Il décide de téléphoner à Tyler et les deux hommes se rencontrent dans un bar. Leur discussion sur le matérialisme amène le narrateur à se faire inviter à dormir chez Tyler. En sortant du bar, ce dernier propose au narrateur de le frapper. Après une certaine hésitation, le narrateur frappe Tyler : les deux hommes entament un combat derrière le bar. Ils partent ensuite tous deux s'installer dans le manoir délabré où vit Tyler. Les jours suivants, les deux hommes prennent l'habitude de se battre derrière le bar, ce qui finit par attirer l'attention de quelques personnes qui demandent à participer. Tyler et le narrateur décident alors de former le Fight Club, un cercle exclusivement composé d'hommes, axé autour de combats ultra-violents se déroulant dans les sous-sols du bar.

Peu à peu, avec la compagnie de Tyler Durden, le narrateur découvre une nouvelle façon de vivre et de voir les choses. Tous deux espèrent ainsi trouver leur liberté face à la prison de la réalité à travers le Fight Club (club de combat) underground qu'ils ont créé, où l'homme peut être ce que le monde lui refuse d'être ; combattre à mains nues leur permet également de relativiser l'importance des choses qui les entourent. Mais bientôt, le Fight Club et leurs canulars inoffensifs les conduisent dans un cercle vicieux de faits et de comportements devenus incontrôlables qui inquiètent le narrateur.

La dernière trouvaille s'appelle Le Projet Chaos, qui a pour règle primordiale l'interdiction de poser de question à son sujet. Les choses s'accélèrent lorsqu'il découvre avec horreur que Tyler et lui sont en fait la même personne subissant un dédoublement de personnalité. Embarqué dans un dialogue avec son autre lui-même dans lequel il ne se reconnait plus, il tente de discuter les actions de plus en plus antisociales. Le projet a pour but de faire sauter les immeubles des sociétés financières, effaçant ainsi toute trace des données bancaires des citoyens. Se rendant à la police pour se dénoncer, il découvre que son organisation a infiltré le milieu policier. Parvenant à s'échapper du commissariat où les officiers voulaient le séparer de son scrotum, il se rend sur les lieux des immeubles minés où l'attend Tyler. Il essaye ensuite de désamorcer l'un des explosifs de l'opération, mais Tyler l'en empêche. S'ensuit alors un combat entre les deux protagonistes dans les parkings de l'immeuble, que les caméras de surveillance révèlent être un affrontement imaginaire entre les deux personnalités du narrateur. Finalement, son "double maléfique" l'emporte.

À son réveil, le narrateur est assis dans un fauteuil au dernier étage d'un immeuble d'où lui et Tyler peuvent admirer l'aboutissement du Projet Chaos. Paniqué par la vitesse des évènements et son impuissance face à la gravité de la situation, il s'engage dans un dialogue avec lui-même, tentant désespérément de raisonner Tyler. Mais celui-ci dénigre ses suppliques avec mépris, insultant et crachant contre la société ingrate et dérisoire que le narrateur s'obstine à défendre. Alors que le compte à rebours se rapproche de plus en plus de la fin, le narrateur, parvient à reprendre le dessus sur son adversaire. Il se tire dans la bouche avec un revolver, imaginant que c'est Tyler qui se tire lui-même dans la tête, ce qui tue ce dernier. L'instant d'après, il est rejoint par ses hommes de main ainsi que par Marla, enlevée sur les ordres de Tyler. Ce dernier disparu, le narrateur demeure seul avec Marla et la réconforte. Tandis que s'effondrent sous leurs yeux les bâtiments représentant le monde de la finance, le narrateur prend la main de Marla et lui dit : "Tu m'as rencontré à un moment étrange de mon existence". Le film se clôt sur ces paroles.

Fin des révélations.






PAYS : États-Unis
RÉALISATEUR : David Fincher
SCÉNARIO : Jim Uhls
ACTEURS : Edward Norton
Brad Pitt
Helena Bonham Carter
Meat Loaf
Jared Leto
DURÉE : 139 minutes
GENRE : Thriller, drame, action
DATE DE SORTIE :10 septembre 1999 (Mostra de Venise) / 21 septembre 1999 (CMJ Film Festival)
TITRE FRANÇAIS : Fight Club







Spoiler:
 





Un classique! Malgré que je n'aime pas Brad Pitt, j'avoue qu'il est très bon dans ce film! On embarque rapidement dans l'intrigue et les scènes d'actions sont super! La fin est surprenante et inattendue La chimie entre Edward Norton et Brad Pitt est incomparable, je trouve qu'il se complète très bien. Bref, je le conseil à tout ceux qui aime voir des gars se taper jusqu'au sang xD. Même si vous n'aimez pas voir des mecs se taper, je le conseille pareil! Sur ma liste des films à voir, tout simplement.


Dernière édition par vic rattlehead le Lun 16 Aoû - 13:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lux

avatar

Messages : 267
Date d'inscription : 18/07/2010
Age : 25
Localisation : Bon Temps, Louisiana

MessageSujet: Re: Fight Club   Lun 16 Aoû - 8:47

Rha mais non non nonnnnn. Fight Club c'est pas "des gars qui se tapent jusqu'au sang". C'est tellement plus ! Enfin, je trouve ça bête de n'en retenir que ça. Désolé si je suis un peu méchante, mais c'est vraiment un film que j'adore, l'un de mes préférés, peut être même mon préféré ! Donc du coup j'aime pas vraiment les images du film qui ont été choisies, elles ne représentent pas le film à mon humble avis. Et un vrai synopsis aurait été mieux, pour ceux qui n'auraient pas encore vu ce chef d'œuvre du 7ème Art. Enfin bref, j'arrête de faire chier, mais bon quand même, hein.

Fight Club, c'est l'histoire d'un mec insomniaque et schizophrène. C'est l'histoire d'un combat, d'une lutte contre la société. C'est un profond désir de liberté des personnages. C'est anarchique et philosophique.

Tout le casting est énorme. Brad Pitt, Edward Norton, Helena Bonham Carter... Des acteurs que j'affectionne particulièrement ! Ils sont juste parfaits, et en parfaite harmonie.

Et que dire de ces dialogues ahurissants. Impossible de retenir une phrase plus que l'autre parce que toutes sont magnifiques et criantes de vérité (même si c'est plus au livre qu'on le doit, soit). Rha c'est tellement bon. Impossible de ne pas aimer ce bijou du cinéma !

Un film coup de poing qui fait réfléchir le spectateur !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GluPi
Admin
avatar

Messages : 1167
Date d'inscription : 17/07/2010
Localisation : Bruxelles

MessageSujet: Re: Fight Club   Lun 16 Aoû - 8:51

Ah mais ça c'est carrément un synopsis complet, enfin ce qui est réellement un synopsis donc (d'ailleurs l'image devrait dire "Résumé" au lieu de "Synopsis" je trouve, mais bon).

Fouettez moi, mais j'ai pas accroché. Enfin, c'était il y a longtemps. Fort longtemps même. Je pense que je pourrai mieux l'apprécier si je le revois, surtout que j'ai lu que le deuxième visionnage est d'habitude meilleur, ce dont je ne doute pas. Par contre, d'après mes souvenirs, le sujet c'est pas vraiment des gars qui se tapent sur la gueule, et je pense pas que ce soit pour ça que le film soit tant apprécié. Je me souviens d'une fin plutôt surprenante. Mais comme je l'ai dit, je dois le revoir.

EDIT : Ah, j'ai dit ce que Lux a dit en fait Laughing Et concernant les termes "résumé" et "synopsis", je ne sais pas qui a tort

EDIT 2 : Tiens, la première image déforme pas un peu la page ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cinema-planet.forumactif.com
Sid

avatar

Messages : 82
Date d'inscription : 15/08/2010
Age : 29

MessageSujet: Re: Fight Club   Lun 16 Aoû - 9:08

Je me rappelle avoir beaucoup entendu parler de ce film lors de sa sortie, et même quelques années après, je ne voulais pas le voir (ouais, les films grand public...voila quoi). Mais qu'elle erreur !!! un jour (genre y'a un ou deux ans) j'me suis enfin décidée à le regarder...Et ce film est un putain de fuckin chef d'œuvre dans l'genre !

Je plussoie Lux, la bagarre c'est juste une façon d'amorcer le film, mais c'est même pas un fil conducteur, parce que l'intrigue du film repose sur d'autres choses, et c'est d'ailleurs ce qui rend le film aussi surprenant, on s'attend à toute sorte de scénar...Sauf à ce qui arrive dans le film. On se fait embobiner du début à la fin, et qu'est-ce que c'est bon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://musiqueforum.forumactif.org/
Spoon

avatar

Messages : 109
Date d'inscription : 11/08/2010
Localisation : Ailleurs

MessageSujet: Re: Fight Club   Lun 16 Aoû - 9:41

J'adore ce film. On m'en avait beaucoup parlé et je m'attendais à un film à la con mais finalement il s'est montré plus subtil que cela. Ce film m'a surpris, une bonne histoire autour de la schizophrénie et il n'y a vraiment qu'à la fin que l'on comprend réellement et c'est ce qui fait un bon film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/spoon071
HeroinSlow

avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 31/07/2010
Age : 24
Localisation : La Rochelle

MessageSujet: Re: Fight Club   Mar 17 Aoû - 3:13

Je suis FAN de ce film !
Je crois que je ne peux que mettre un gros +1 à la réponse de Lux car tout y est dit. Les bastons de ce film ne sont pas le plus important, il y a un bien plus grand message derrière ça. Au premier visionnage, la fin m'avait littéralement foutue sur le cul. Je trouve l'histoire vraiment très forte et bouleversante, et merde, je sais pas, c'est un monument ce film ! Un plongeon dans les méandres de l'être humain quand l'insomnie le ronge au point de le faire sombrer dans la folie...
Je l'ai vu plusieurs fois et je m'en lasse toujours pas, il est juste génial. C'est aussi l'un des films qui a fini par vraiment me faire apprécier Brad Pitt, et m'a fait réaliser que ce gars est vraiment bourré de talent, et capable de jouer dans n'importe quel registre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Merricat Blackwood

avatar

Messages : 167
Date d'inscription : 15/01/2011
Age : 40

MessageSujet: Re: Fight Club   Sam 15 Jan - 5:25

J'aime bien sûr, mais je crois que je préfère encore plus le livre de Palahniuk.
Disons que la fin du roman me satisfait plus, pas de fin heureuse qui ressemble à l'apocalypse comme dans le film, mais une fin bien plus inquiétante, plus raccord finalement avec notre anti-héros, puisque rien ne s'arrange finalement, puisque ce qu'il a lancé le dépasse, il a crée son propre enfer en voulant améliorer sa condition et il n'a plus d'issue de secours. Idée que la fin du film dénature un peu. Avis personnel.
Par contre, l'aspect bagarre et compagnie me semble au contraire être un des élèments les plus importants. Si ils se tapent sur la gueule, ce n'est pas pour faire hardcore, ce n'est pas pour amuser la galerie, c'est pour ressentir quelque chose et se sentir vivant dans une societé qui nous sclérose et nous endort. C'est un peu l'épreuve du feu, qui ne fait que réveler la non-virilité des hommes présents. Mais il est évident qu'on ne peut réduire l'oeuvre à ce seul aspect.
Presque tout a été dit sur le film, mais plus que l'anarchie et le besoin de liberté, je retiens surtout le second degré, l'ironie : oui, c'est une critique de la société, mais c'est aussi une critique des ces hommes qui critiquent la société. Le film est à mon sens plus hollywoodien que le roman : fin presque heureuse, histoire romantique, deux élèments qui ne sont pas présents dans le roman. Tout est ambigü dans cette oeuvre, c'est ce qui fait sa force... mais c'est aussi une vaste blague, comme le précisait Fincher. Plus qu'un film social, c'est un film intime : tout n'est mis en oeuvre que par le désespoir d'un seul homme qui cherche à remplir le vide qui l'entoure.
Un film très malin, et très fort, à cause de cette ambigüité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Jeu 10 Fév - 23:57

Je l'ai revu il y a deux semaines. Certes j'ai trouvé que c'est un film plaisant, un culte pour beaucoup, et c'est normal.
J'adore les acteurs, le rythme, la réalisation avec un excellent montage. La musique est parfaite également.
Mais pour le côté "ça fait réfléchir" je n'accroche pas plus. Le film est tellement visuel que le fonds, bien qu'intéressant, reste accessoire. Critique de la société de consommation, vision pessimiste du monde, oui et alors ? Comme beaucoup d'autres films finalement !
C'est assez classique en somme !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Ring

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 1:14

Disons que le coté subversif donne la dose de couilles nécessaire à Fight Club pour rester dans les mémoires.
Après la subversion vis-à-vis de la société de consommation n'a jamais été mieux exploité que dans le mythique ZOMBIE de Romero... C'est beaucoup moins évident et je trouve le film mieux foutu malgré son age Smile
Enfin Fight Club est au panthéon de mes films préférés pour ma part, d'ailleurs c'est le dernier bon Fincher que j'ai vu, après il à fait son Panic Room qu'est tout pourri et j'ai décroché, dommage partant du principe que ses premiers films sont des chefs d'oeuvre (sauf The Game à cause de son double twist bien naze.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 2:02

Ca me fait toujours rire quand je lis que Zombie est une critique de la société de consommation et que c'est ce qui en fait un culte !
Parfois on va chercher des messages bien loin pour justifier des films qui n'ont que le but de buter des méchants morts-vivants !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Ring

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 2:06

Et bien sur ce point-la je ne suis pas d'accord car Zombie est à mon sens la critique de la société de consommation par excellence, Romero dit de manière très implicite que les zombies c'est nous et je ne pense pas que le choix du centre commercial comme décor principal du film soit un hasard... D'ailleurs quand t'y penses mais c'est une réalité désormais, regarde les gens dans les grandes surfaces ils se comportent tous comme des zombies, ne pensant pas une seconde à ce qu'ils achètent et complètement abrutis par la pub...
Enfin après vu l'aspect du film je peux comprendre que peu de gens y voient cette critique, elle est très cachée et comme tu dis faut aller chercher loin dans l'analyse, mais depuis que je l'ai fait j'adore ce film alors que je l'avais à une époque détesté (comparé à la nuit des morts-vivants, en terme de réalisation il ne fait pas le poids je trouve.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 2:14

Cachée ! Mais ça saute aux yeux que Roméro s'est servi d'un centre commercial pour y glisser un prétexte "intellectuel" à son film de zombies !
C'est justement ça qui me fait rire ! Ce type n'a fait QUE des films avec des zombies, il est fan de ça ! C'est son moteur principal et il brode autour !

Cette métaphore lourdingue de critique de société de consommation est ridicule à mon sens. Je dis peut-être ça aussi parce que j'ai vu ce film tard et qu'on nous rebât les oreilles depuis des lustres avec la consommation à l'excès.
Possible qu'à sa sortie, cette opinion était plus "subversive", mais permets-moi d'en douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Ring

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 5:48

Euh, Romero à fait d'autres films, généralement la qualité n'était pas au rendez-vous mais son The Crazies a l'air de bien péter et son Monkey Shines est une tuerie absolue!
Après, bon, l'intention derrière Zombie personnellement je m'en fous un peu, simplement je pense que la subversion est au rendez-vous, ce qui n'est effectivement pas le cas de tout le monde et c'est un avis que je peux tout à fait comprendre. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clo²

avatar

Messages : 395
Date d'inscription : 22/08/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 5:54

Ok, je vois ce que tu veux dire. C'est sûr que s'il a été déclaré maître du genre et qu'il a été tant copié par la suite, il y a peut-être une raison.

Quant à the Crazies, La nuit des fous vivants en VF si je ne m'abuse, est une sombre daube, désolée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ze Ring

avatar

Messages : 160
Date d'inscription : 15/12/2010

MessageSujet: Re: Fight Club   Ven 11 Fév - 5:56

J'en jugerai moi-même, quand un film me branche je le mate peu importe ce que les critiques disent. Smile
Après oui, Romero est ZE master of the zombies hein Smile
(D'ailleurs anecdote marrante, L'enfer des zombies, de Fulci, à été appelé Zombi 2 en Italie histoire de surfer sur le succès du film de Romero... x) )
Mais bon, stop le HS Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fight Club   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fight Club
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FIGHT CLUB de Chuck Palahniuk
» [Blu-Ray] Fight Club
» [film] Fight Club
» Fight Club: Play.com Exclusive Steelbook Edition 04/06/12
» (2008) Fight Club 2: première affiche

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Cinema Planet :: Films :: Action / Aventure / Thriller-
Sauter vers: